Immobilier durable

Immobilier durable : découvrez les clés pour changer de job

L’immobilier durable a subi de grandes mutations ces dernières années. Sur le plan technique bien sûr, mais aussi sur la façon dont les entreprises recrutent leurs ingénieurs de demain.

Alexandre Raphel, notre consultant en recrutement expert du marché du bâtiment durable, livre ses conseils pour donner de la visibilité aux ingénieurs sur le marché et les possibilités qui s’offrent à eux.

Comment sortir de sa zone de confort en immobilier durable ?

Lorsque vous êtes en entreprise, vous êtes « cloisonné ». Il y a peu d’échanges inter-entreprise et peu de visibilité de votre marché à l’exception des concurrents directs, il est donc difficile de sortir de sa zone de confort.

Pourtant, il existe un florilège de bureaux d’études (BET). Certains seront très axés certifications tandis que d’autres auront un pôle énergétique dédié ou encore ceux spécialistes de l’expertise TCE et fluides.

Autant de différence qui seront finalement stratégiques en début ou milieu de carrière.

Posez-vous la question : « Suis-je plutôt technique et orienté méthodologie ou plutôt conseil client et commercial dans l’âme ? ». Il y a un BET pour tous les profils, n’hésitez donc pas à vous renseigner sur l’entreprise, les projets, les équipes pour pouvoir mieux connaître votre marché et comparer.

Mon conseil : 

Lorsque vous ciblez une entreprise et vous rendez sur sa page Linkedin dédiée, vous remarquerez une bannière à droite appelée « pages affiliées ». Celle-ci propose 5 à 10 entreprises proche de celle recherchée. N’hésitez pas à faire une liste des 10 entreprises qui vous intéressent, et regardez leurs pages affiliées. Vous ouvrirez votre « scope » de manière inattendue !

Immobilier durable et salaire : comment se positionner ?

Un chiffre quasi systématique à retenir : 5 ans d’expérience équivaut à 50K euros.

C’est une constante qu’il faudra garder à l’esprit pendant l’entretien, avec potentiellement 5 000 € de moins hors IDF. Tout dépendra ensuite de votre niveau d’expérience, et de responsabilité.

A titre d’exemple :

  • Un Chargé d’Etudes avec 3 ans d’expérience pourra prétendre à une fourchette salariale entre 42 à 45K euros*, tandis qu’un Consultant/Chef de Projet sera sur environ 45-46K €* en moyenne.
  • Un Référent Technique avec 10 ans d’expérience sera sur une fourchette de 53 à 56K €*, tandis qu’un Manager d’équipe avec 8 ans d’expérience pourra demander 60K €* environ.

Mon conseil

Comment bien se positionner ? Facile. Je vous invite fortement à contacter des ingénieurs via Linkedin, et leur proposer un café ! (en visio bien sûr). Vous pouvez aussi vous rendre sur l’appli Glassdoor, qui vous donnera une bonne visibilité sur les salaires (plus adapté aux entreprises de plus de 30 salariés).

Encore une fois, n’hésitez pas à tester plusieurs entreprises pour avoir une meilleure visibilité.

Comment savoir où chercher l’information pour mieux réussir ?

Il y a certes beaucoup d’offres, mais aussi beaucoup d’attentes de la part des entreprises du secteur.

Les entreprises sont particulièrement vigilantes à l’intégration au sein des équipes, tout turn-over étant difficile à gérer pour un manager. Renseignez-vous sur l’entreprise, c’est indispensable ! Contactez des ingénieurs en interne, parlez des projets en cours pour ensuite pouvoir faire le lien avec vos compétences, et les portes s’ouvriront d’elles-mêmes.

N’oubliez pas que le temps est précieux pour chacun, si vous n’êtes pas motivé, n’y allez pas !

Chasseur de tête : comment pouvons-nous vous aider ?

Préparation, gestion des RDV, entretiens, points, négociation finale… vous êtes rapidement pris par le temps, et si vous êtes toujours en poste, vous serez vite débordé.

Le consultant en recrutement étant l’intermédiaire, il est heureusement là pour vous coacher tout au long du processus, valider les RDV et s’assurer que vous ayez toutes les informations pour réussir !

Il sera donc votre allié le temps de votre transition, privilégiez donc un chasseur de tête expert de vos sujets, il connaitra d’autant mieux les salaires, les attentes, le marché, et pourra vous faire un compte-rendu complet en l’espace de 30minutes.

Mon conseil 

Pour beaucoup de mes candidats, cela change vraiment la donne, que ce soit en performance environnementale ou énergétique. A l’inverse, si vous êtes un profil TCE ou fluide, je ne vous serais d’aucune utilité.

 

Auteur : Alexandre Raphel

*brut annuel

 

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook
Retour haut de page