Conférence transition écologique

Rencontre 3RDL : JO Paris 2024 & transition écologique

Ce mardi 6 décembre, dans nos locaux parisiens, une nouvelle saison des « Rencontres du 3RDL » s’est ouverte, un événement animé par Des Enjeux et des Hommes et Birdeo. Pour cette première conférence, nous avons eu la chance d’accueillir Caroline Louis, manager économie circulaire de Paris 2024.

Une occasion pour les participants de découvrir les engagements RSE de Paris 2024 et notamment la stratégie et les leviers de l’économie circulaire qui ont été employés pour minimiser l’impact climatique et environnemental des Jeux Olympiques et Paralympiques.

Qui est Caroline Louis ?

Ancienne sportive de haut niveau, Caroline LOUIS est diplômée de Sciences Po Lille. En 2009, elle intègre un cabinet de conseil en RSE et se spécialise sur l’élaboration de partenariats entre les acteurs de la société civile et les entreprises. Elle s’oriente sur les enjeux climatiques au sein de différents bureaux d’études, se forme techniquement au Bilan Carbone® et aux approches d’ACV.

Elle développe également ses compétences en matière de concertation et d’animation, notamment via l’animation du réseau Club ADEME francilien sur les sujets d’Economie Circulaire. En 2017, elle devient Responsable du pôle économie circulaire au sein du réseau Orée, et pilote les travaux académiques et les réseaux d’économie circulaire à l’international et au niveau national.

« Le monde nous regardera »

Avec 4 milliards de téléspectateurs, 13,5 millions de spectateurs, 206 nations représentées, 13 millions de billets vendus, les Jeux Olympiques et Paralympiques est l’évènement le plus regardé au monde. En comparaison, la coupe du monde de football ne représente qu’un 1/10e de sa visibilité.

Organisés en France en 2024 et dont le centre névralgique sera la Seine Saint-Denis, les JOP se dérouleront aussi dans plusieurs territoires de France : Marseille, Nice, Nantes, Lyon, Bordeaux et Tahiti.

Afin de valoriser la place du sport dans la société et d’aller à la rencontre des Français, le relais de la flamme traversera plus de 70 territoires. Les associations et clubs sportifs seront mobilisés, tout comme les territoires hôtes et labellisés Terre de Jeux 2024*, fortement impliqués dans la promotion du rôle du sport dans le quotidien de leurs habitants.

*Label Terre de Jeux 2024 : valorisation des collectivités territoriales qui œuvrent pour une pratique du sport plus développée et inclusive, de la commune à la région, en passant par les différents acteurs du mouvement sportif.

« Il est possible de faire un évènement spectaculaire et durable »

Le contexte actuel a mis en exergue l’absolue nécessité de travailler à minimiser les impacts environnementaux des événements d’envergure mondiale. Dès 2017, les organisateurs de Paris 2024 s’étaient engagés à travailler ce volet. Au vu de la taille des Jeux, une équipe de 17 personnes -l’excellence environnementale – dédiée à la mise en œuvre de solutions durables a été créée pour les rendre le moins impactant possible.

Afin de travailler sur tous les paramètres, deux axes principaux ont été mis en avant :

  1. Livrer des jeux exemplaires et innovants
  2. Accélérer la transition écologique du sport et du territoire.

L’équipe est construite autour de quatre enjeux : l’impact carbone, la biodiversité, l’économie circulaire et la résilience. Pour la première fois dans l’organisation des JO, un poste de manager de l’économie circulaire a été créé (Caroline Louis !).

 

L’empreinte matière, une boussole pour piloter les engagements de PARIS 2024

Avec son équipe, Caroline a mis au point une analyse de l’empreinte matière des Jeux Olympiques et Paralympiques. Il s’agit d’évaluer les ressources à mobiliser à chaque étape du cycle de vie de l’évènement et de servir de référencie en parallèle de l’empreinte carbone. Sa mise en place a aussi permis de réfléchir au devenir des matières en amont des Jeux et, ainsi de travailler à augmenter le taux de réemploi et diminuer les déchets.

270 000 tonnes de matières premières sont nécessaires à la tenue des JO. 

La livraison des sites représente 73% de l’empreinte matière totale, mais les infrastructures temporaires sont traditionnellement louées.

Basée sur 5 axes, la stratégie des Jeux tient compte de tous les aspects de l’évènement :

  • Axe 1 : Bâtir (travaux, infrastructures temporaires)
  • Axe 2 : Aménager (meubler et décorer)
  • Axe 3 : Equiper (les sites et les acteurs des jeux)
  • Axe 4 : Accueillir (services aux spectateurs)
  • Axe 5 : Célébrer (produits dérivés et cérémonies)

A noter que le contexte règlementaire français a facilité la prise en compte de certains enjeux au bon niveau. En effet la loi AGEC par exemple et ses ambitions sur la fin du plastique à usage unique, ont permis de nombreuses avancées dans l’évènementiel.

Devenir un modèle pour le futur

Les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 seront vecteur d’accélération et de changements des pratiques, dans le monde du sport, de l’événementiel, et on l’espère, au-delà. Cette Édition 2024 sera l’occasion d’expérimenter des solutions innovantes et ambitieuse, qui seront source d’inspiration pour de futurs grands évènements.

Nous suivrons de près les avancées de ce projet !

LinkedIn
Twitter
Facebook
Retour en haut