Author: Nina Sammut

Home / Articles posted by Nina Sammut
La finance responsable est en plein développement et recrute

La finance responsable est en plein développement et recrute

Birdeo a réalisé une étude auprès de 637 sociétés de gestion financière et a estimé la croissance des postes en finance responsable à +15% depuis 3 ans. Cette progression à deux chiffres devrait se poursuivre d’ici 2020.

Analyste extra-financier, analyste gouvernance, responsable ESG, assistant analyse recherche ISR, analyste crowdfunding… sont quelques-uns des métiers de la finance responsable, aussi appelée finance durable, qui recrutent. Ces métiers se trouvent principalement au sein des banques, sociétés de gestion et assurances.

Caroline Renoux, Fondatrice et dirigeante de Birdeo, affirme que « les acteurs financiers s’accordent à dire que les emplois dans la finance responsable vont connaître une progression à deux chiffres d’ici 2020 ».

Même si l’emploi demeure limité, avec 154 postes dénombrés début 2018, le déséquilibre s’accroît entre offres et compétences disponibles. Cela devrait jouer en faveur des profils de l’industrie financière “classique” qui veulent se spécialiser en finance responsable : les membres des services private equity des sociétés du CAC 40 et surtout de ceux des grands cabinets d’audit et de conseil. Il faut noter que de plus en plus d’écoles et d’universités réfléchissent à des modules dédiés à l’ESG pour développer davantage la spécialisation dans ce secteur.

La finance responsable : un secteur dans l’ombre de la finance classique… jusqu’à présent

L’essor du secteur de la finance responsable s’explique notamment par la croissance des investissements des particuliers et des institutionnels dans les fonds ISR (Investissement Socialement Responsable). Ces placements concilient performance économique et impact social et environnemental (critères ESG : Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance). Les fonds ISR offrent une rentabilité similaire voire parfois supérieure aux produits classiques.

Le métier d’analyste extra-financiers reste encore majoritaire dans le secteur de la finance responsable. L’asset management (gestion d’actifs) concentre près de 90 % des postes. Il s’agit principalement de profils juniors (moins de cinq ans d’expérience), avec une rémunération moyenne de 50 000 euros selon l’étude de Birdeo.

Moins nombreux, les postes en private equity (capital-investissement en français : il concerne généralement l’investissement dans des sociétés non cotées en bourse) voient leur rémunération annuelle moyenne osciller entre 70 000 euros et 80 000 euros.